LES UTOPIALES 2021 – JOUR 2/4

J’ai commencé cette deuxième journée de festival un peu plus tard, car la programmation de la matinée ne m’attirait pas particulièrement. J’ai ainsi pu dormir plus longtemps pour être en forme pour le reste de la journée. En arrivant, je suis allée faire un petit tour dans le hall avant d’assister à ma première projection de la journée : The spine of night de Philip Gelatt et Morgan Galen King.

C’est un film d’animation inédit en France destiné à un public adulte. Je dois avouer avoir eu un peu de mal avec ce film, que j’ai trouvé long et beaucoup trop violent. Je ne suis pas fan non plus de l’animation qui semble dater d’une autre décennie et le scénario ne m’a pas vraiment captivé. Un flop pour moi.

Pour la deuxième projection de la journée, j’ai enchaîné avec un documentaire intitulé Spaceship Earth et réalisé par Matt Wolf. On y découvre une expérience scientifique qui a été menée en 1991 par un groupe de visionnaires. L’idée était d’isoler huit humains dans Biosphere 2, un écosystème supposé suffisant afin de tester cela pour une possible future expédition sur Mars.

J’ai plutôt bien apprécié ce film, même si j’ai trouvé la première heure un peu longue puisqu’elle ne concerne pas directement le projet en lui-même. Elle nous relate ce qu’il s’est passé avant et la manière dont les protagonistes arrivent à une telle idée. La deuxième heure passe mieux, je l’ai d’ailleurs trouvée vraiment instructive. Je ne pensais pas qu’il y avait eu autant de rebondissements et de détracteurs autour de ce projet. À découvrir !

Après cette projection, je me suis rendue en salle presse pour bosser. J’avais deux heures avant le prochain film que je souhaitais voir donc j’ai mis ce temps à profit. Je me suis ensuite rendue en salle Solaris afin de découvrir le documentaire Satoshi Kon l’illusionniste de Pascal-Alex Vincent qui est d’ailleurs venu nous le présenter.

J’ai énormément apprécié ce film, qui donne la parole à de nombreuses personnes qui ont travaillé avec Satoshi Kon au cours de sa carrière mais aussi à des réalisateurs qu’il a inspirés. Le documentaire se concentre surtout sur les films d’animation de Satoshi Kon mais il est vraiment instructif et j’ai grâce à celui-ci appris à mieux connaître cette personnalité.

Suite à la projection, le réalisateur Pascal-Alex Vincent est venu échanger avec nous et nous donner des informations sur les coulisses de la réalisation de son film. Cette rencontre était passionnante et nous a même donné l’occasion de découvrir sur grand écran le court-métrage de Satoshi Kon datant de 2009 dont je ne connaissais même pas l’existence.

À la fin de la journée, j’avais vu autant de films de fiction que de documentaires pour cette édition des Utopiales, une première pour moi qui ne jure habituellement que par la fiction. Je crois que mes goûts sont en train d’évoluer, mais ce n’est pas plus mal !

Après cette troisième projection, je suis rentrée me reposer pour être en forme pour la suite du festival. Si vous voulez suivre mes aventures en direct, je vous invite à me rejoindre sur Instagram. Sinon, je vous dis à demain pour le troisième jour des Utopiales édition 2021. Les images de cet article ne sont présentes que pour illustrer mes propos et restent la proprité de leurs auteurs respectifs. La photo de la rencontre avec Pascal-Alex Vincent a été prise par mes soins.

Une réflexion sur “LES UTOPIALES 2021 – JOUR 2/4

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s