LES UTOPIALES 2019 : JOUR 1/4 (DUNCAN JONES, PETER WOHLLEBEN, LITTLE JOE)

Lorsqu’Halloween rime avec Utopiales, la SFFF (Science-Fiction Fantasy Fantastique pour les non familiers du genre) fait la danse de la joie. Comme vous l’avez peut-être compris, ce n’est pas parce que j’ai passé la journée dans des salles de cinéma que je n’ai pas eu ma dose de frissons Halloweenesques – voir même de l’année…

J’ai débuté cette première journée de festival de la même manière que chaque année, à savoir par la leçon du président qui était cette année dédiée aux voyages dans la Lune au cinéma. Cette conférence était vraiment intéressante, analysant la véracité scientifique des techniques utilisées dans les films et livres de science-fiction à différentes époques. Roland Lehoucq s’est basé pour ce faire sur des exemples d’œuvres précis, s’attardant entre autres sur Jules Verne et Méliès que j’admire tant. J’ai aussi eu la grande joie d’apprendre que le compte à rebours systématique avant le décollage d’une fusée ou d’un quelconque objet en direction de l’espace provient d’un film de SF : Frau im Mond de Fritz Lang qui date de 1929.

J’ai poursuivis dans le thème des voyages sur la Lune avec ma première séance de cinéma de la journée : Moon de Duncan Jones sur lequel j’ai un avis assez mitigé je dois vous avouer. Le début du film est vraiment très long, tant et si bien que j’ai commencé à me faire un scénario dans ma tête concernant la suite des événements. J’ai finalement été surprise par le dénouement et un peu plus prise par le film dans la deuxième partie de celui-ci, mais ce n’est pas un film très marquant dirais-je. De bonnes idées certes, un Sam Rockwell plutôt bon mais un film qui m’a légèrement laissée sur le côté.

moon-jaquette

Je suis ensuite passée de la salle Solaris à la salle Dune afin d’assister à la projection de lancement de la compétition internationale long-métrages : Infection de Flavio Pedota. C’est un film vénézuélien – un cinéma que je ne connais clairement pas – et j’apprécie tout particulièrement que les Utopiales ne se contentent pas de nous projeter uniquement des films de nationalités européennes et américaine. Le scénario n’a en soit rien de très novateur et j’ai assez rapidement compris où le film voulait nous emmener, même si ça ne m’a absolument pas empêché de passer une partie de la séance avec mes mains devant les yeux. Infection ne révolutionne pas les films de Zombies et on sent clairement que c’est le premier à être projeté dans le cadre de la compétition, mais les férus du genre passeront un bon moment devant.

Je regarde peu de documentaires, leur préférant bien souvent la fiction ; j’ai malgré tout souhaité assister à la projection de L’intelligence des arbres de Julia Dordel et Guido Tolke qui m’avait l’air ma foi fort intéressant. Mon intuition s’est révélée plutôt juste car j’ai découvert un très joli documentaire en deux parties à la fois étonnant, instructif et passionnant avec lequel j’ai eu mon premier coup de cœur de cette édition. J’ai découvert à quel point les arbres sont des êtres sociaux et s’entraident les uns les autres mais aussi la manière dont ils communiquent grâce à leurs racines qui forment un très long réseau sous terre. Ce documentaire m’a donné très envie de découvrir le livre La vie secrète des arbres de Peter Wohlleben qui est l’un des intervenants du film.

TREES_AFFICHE_A4_NEUTRE

Je suis rapidement passée à la librairie pour y jeter un œil – même si je compte y retourner plus tard pour m’y attarder plus longuement – avant de retourner en salle Dune assister à la projection de Little Joe de Jessica Hausner qui a remporté le prix d’interprétation féminine au festival de Cannes. Deuxième film de la compétition internationale que sa scénariste est venue nous présenter en personne, Little Joe est un film à l’esthétique très futuriste avec ses costumes aux couleurs pastelles et sa musique polyphonique qui a cassé les oreilles de toute la salle. Le film est sinon relativement intéressant, faisant réfléchir sur la limite des modifications génétiques sur les plantes – en lien avec L’intelligence des arbres que je venais de voir – mais aussi sur les effets que certaines expériences pourraient avoir sur notre société ainsi que les dérives que cela pourrait entrainer. Un bon film qui sort en salles le 13 novembre prochain et que je vous invite à découvrir.

J’ai terminé ma journée avec la troisième projection de la compétition internationale, The Antenna d’Orçun Behram, un film turque avec lequel j’ai eu énormément de mal. J’ai trouvé le temps très long, l’exposition s’éternise et je n’ai pas compris le scénario et encore moins le message du film.  J’ai de plus eu vraiment peur devant ce film, le réalisateur réussissant à installer une ambiance malsaine et à laisser trainer en longueurs les scènes à suspens. Je pense que The Antenna aurait pu facilement durer une demi-heure de moins afin d’avoir un rythme plus soutenu et ainsi éviter de perdre une partie de l’assistance.

The Antenna

Pour la suite du festival, je me suis mis au programme pour la deuxième journée – sous réserve que je ne change pas d’avis en cours de route – Le serpent blanc de AMP Wong, Proxima d’Alice Winocour et Signal 100 de Lisa Takeba dans le cadre de la compétition internationale longs-métrages mais aussi le documentaire Man Ray et les équations mathématiques de Quentin Lazzarotto ainsi qu’Au plus près de la Lune, une sélection de courts-métrages destinés à un jeune public et Millenium Actress, un film d’animation japonaise qui a été rajouté à la programmation à la dernière minute.

Une partie des images a été prise par mes soins, les autres ne sont présentes que pour illustrer mes propos et restent la propriétés de leurs auteurs respectifs.

4 réflexions sur “LES UTOPIALES 2019 : JOUR 1/4 (DUNCAN JONES, PETER WOHLLEBEN, LITTLE JOE)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s